Accéder au contenu principal

Les petits bonheurs de la semaine.

La vache, ça revient vite finalement une semaine! En ce moment, je hais les dimanches. Ils trainent en longueur, je m'ennuie tellement. Rien ne me tente niveau série, et lire toute la journée, c'est assez redondant, même si j'adore ça...



Bref, cette semaine, mes petits bonheurs! 

- Le rétablissement de mon père. Il semble tiré d'affaires même si une petite infection aux poumons est encore en cours. 

- J'ai regardé le documentaire en quatre épisodes sur la navette Challenger diffusé sur Netflix et si tu aimes la conquête spatiale, je te le recommande vivement. Des images d'archives, les témoignages des responsables de la NASA à l'époque et ceux des familles, rendent le tout vraiment poignant. 

- Vos nombreux commentaires sur le blog suite à mon mini coup de gueule sur le peu d'échange. Vous avez été nombreuses à réagir et bien entendu, tu imagines comme ça me fait chaud au cœur. 

- Les crêpes de mardi dernier, depuis que je surveille mon alimentation, les petits plaisirs sont plus rares mais plus gourmands, forcément. 

- J'ai fini le roman "Les brodeuses de Winchester" et c'est toujours une satisfaction chez moi de refermer un livre. Cette pile à lire va finir par m'angoisser! 

- J'ai acheté un stylo plume et je renoue avec le plaisir de sentir l'encre lorsque j'écris (et d'avoir le majeur tout bleu (toi même tu sais).

- Une virée chez Monoprix à Lille hier m'a redonné le sourire. Le coloc a vu le week-end dernier dans quel état de déprime j'errais et du coup, pour me remonter le moral il m'a emmené chez Monoprix. En bonne parisienne qui se respecte, Monop' est une enseigne à laquelle je suis très attachée et il y a bien un magasin à Valenciennes mais il est minuscule, rien à voir avec ceux de la banlieue lilloise. Et en grande gourmande, je trouve que Monoprix est le lieu pour découvrir des produits qui sortent un peu de ce que l'on trouve en hypermarché, bref j'aime bien y flâner.

- Cet après-midi, je vais pouvoir revoir mon père. Rapidement bien sûr, c'est l'anniversaire de son épouse, on va y passer avec mon frère, pour manger un bout de gâteau tous ensemble sans trop le fatiguer. 

En relisant mes petits bonheurs, je me rends compte comme la vie a changé. Rien de ces choses ne m'auraient parut extraordinaire, il y a encore un an et aujourd'hui, ma journée parfaite se résumerait à faire un tour chez Monop', déjeuner au restaurant et me faire un cinéma. 
On revoit forcément ses priorités ces derniers mois, pas vrai? 


Commentaires

  1. Petits bonheurs de la semaine : toujours en vacances avec mon fils, mardi soirée chandeleur, samedi midi raclette avec un couple d'amis. Le négatif de la semaine la météo !!! Une seule journée sans un goutte d'eau. Hier pluie et ce matin pluie. C'est bien une chose qui ne me manque pas dans le sud... la météo ;)

    RépondreSupprimer
  2. Oh oui les priorités changent! Ici aussi les samedis et dimanches s'étirent un peu en longueur, surtout quand mon mari travaille d'après midi... Alors cette semaine, cela aura été 2 fois des pancakes (ben oui pour la chandeleur et hier) et encore pas mal de cuisine... Une virée dans une recyclerie pas loin de chez moi où on trouve toujours notre bonheur (des livres principalement et une écharpe pour moi) et une très bonne nouvelle: une place pour mon frère handicapé dans un foyer de vie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée dans un genre d'Emmaus samedi dernier, un monde de fou si bien que j'ai préféré ne pas entrer comme quoi les normes ne sont pas les mêmes partout concernant les consignes sanitaires, ca m'a mise très en colère d'ailleurs XD

      Supprimer



  3. Cc Karene
    Petits petits bonheurs de la semaine, ben pas grand chose.....a part la visite de ma sœur hier après midi, tellement prises dans nôtre conversation qu on en a oublié le couvre feu....ben tant pis....ça passe trop vite pfffff et je n avais pas vu ma sœur depuis octobre ....et oui pourtant elle vit à quelques km de chez moi .... mais entre confinement et reconfinement, couvre feu, boulot....on a plus de vie sociale ni même familiale..... Sinon par chez moi j ai aussi un Monop' mais la misère....on dirait un dépôt vente de fringues, il y a la nouvelle collection mais pas encore motivée de mettre 50€ dans une robe vu le contexte et la météo, voilà voilà bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Monop c'est uniquement rayon bouffe où j'aime fouiner pour sortir des choses plus banales mais ça reste rare au vu des prix pratiqués XD

      Supprimer
  4. Bénédicte JAIN8 février 2021 à 11:18

    Le japonais de jeudi, même si c’était du Leclerc (celui chez qui on commande ne décrochait pas).

    Notre virée à l’aube à la Vallée Village samedi (même si me réveiller comme un jour de semaine un samedi matin ça pique).

    Les galettes et les crêpes de samedi soir faites par monsieur (je refuse qu’il m’apprenne à utiliser le billig).

    Le tome 1 de Agatha Raison lu dimanche, et oui j’avais commencé par le tome 6… vu que j’avais vu la série, mais j’ai finalement envie de lire les tomes non lus.

    Et le plus important pour la fin le 19/20 en fiche de lecture de mon fils, pour un enfant dys c’est comme une victoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous, Carrefour à un stand SUSHI SHOP et ils sont très bons donc je les prends pendant les courses hebdomadaire.
      Et bravo au Loulou !!!!

      Supprimer
  5. Mon (petit) bonheur ? Cette semaine "cadeau" à la maison. Cas contact de ma fille qui a chopé le COVID nous étions elle son petit copain et moi confinés à 3.
    Mon petit bonheur de la semaine ? Reprendre le travail en douceur demain (1/2 journée) et envisager de voir mes parent samedi. Enfin 😊
    Bises
    AnneImboss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah punaise c'est fou tous ces moments perdus avec nos famille, ca me fout en colère!

      Supprimer
  6. Alors voyons le positif. D'ailleurs j'ai entamé depuis le 1er janvier, un petit carnet sur lequel je note chaque jour 3 choses bienveillantes ou qui m'ont fait du bien. Parce qu'avant j'avais un carnet de symptômes et on m'a dit que c'était anxiogène, pas faux ! Parfois j'ai plus que 3 gratitudes et parfois je rame pour trouver... Cette semaine, un léger mieux être m'a encouragé à voir une guérison, même si il reste du chemin, que j'ai craqué hier, je sais que j'ai de la force en moi. Ça prendra le temps que ça prendra... Je lis "un petit carnet rouge" sur les conseils d'Anne Lise et j'aime beaucoup cette petite mamie qui se remémore sa vie à travers les gens qu'elle a rencontré. C'était la chandeleur et les crêpes c'est réconfortant. Surtout que mon médecin Lyme m'a conseillé d'arrêter ou de fortement réduire le gluten, le sucre raffiné et le lactose... Alors autant tant te dire que je me suis faite des crêpes sans gluglu et sans lactose mais j'ai dérogé au sucre avec une crêpe speculoos ! Et sinon j'ai aperçu le soleil (qui est rare en ce moment) dont les rayons traversaient géographiquement un nuage, l'image m'a beaucoup plus. Ah et je suis retournée marcher, ça faisait longtemps j'en avais besoin. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espere surtout que ta santé ira de mieux en mieux c'est bien là le plus important.
      J'avais aimé Un petit carnet rouge mais je me suis lassée de ce genre de roman ces derniers mois. Je crois que je me lasse de tout, vivement le printemps!

      Supprimer
  7. Monop me rappelle les RAL Rouge Baiser que tu m'avais envoyés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui c'est vrai, je parlais de toi avec John il n'y a pas longtemps d'ailleurs.
      Qu'est ce qu'ils étaient beaux ces rouges à lèvres en plus !

      Supprimer
  8. C'est marrant ça, j'ai un Monop' à Arras et je n'y ai jamais mis les pieds, tu m'as donné envie d'y faire un tour ! J'espère que ce week-end qui arrive te paraîtra moins long.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup l'épicerie de l'enseigne, une nostalgie du Prisunic à l'époque j'imagine...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Capitaine Janvier

Oui, j'ai décidé de recommencer à nommer les titres des chroniques par des noms de films. Une lubie comme une autre et puis, ça t'obligeras à être curieuse. Il n'y aura pas que des chefs d'œuvres du 7ème art, te voilà prévenu.  Cap Blanc Nez, Javier 2021.  Je ne m'engage à rien par ici, pas de publication prédéfinie. Je me connais trop bien et si je me mets une pression, c'est un truc à me dégoutter. J'aimerais venir au moins une fois par semaine, pour laisser trace de mes petits bonheurs de la semaine car on ne va pas se mentir, en ce moment, on aurait envie de se réjouir d'une quenouille.  Je fondais de grands espoirs sur Janvier. Après la bonne grosse année de merde 2020, je pensais que 2021 nous ferait tout oublier. J'ai beau avoir presque 45 ans (même à écrire, ça fait mal), je reste d'une naïveté sans nom. Les dix premiers jours s'étaient pas trop mal passés et puis dimanche 10 janvier, la machine (NDLR moi) s'emballe et me voilà do

Les petits bonheurs de la semaine.

 Autant te le dire de suite, la journée a mal commencé. Tu sais le réveil à 9h mais où déjà tu soupires de ce dimanche qui va trainer en longueur? Non, tu vois pas? C'est que tu as des enfants en bas âge, tu comprendras plus tard!  A 11H30, je n'étais toujours pas sortie de sous la couette et si cette perfide vessie ne m'avait pas chagrinée, je crois bien que j'y serais encore. Besoin de rien (et désolée Charden) mais envie de rien non plus. C'est pile à ce moment que l'idée de renouer avec cette rubrique est apparue, les petits bonheurs de la semaine pour tenter de voir le positif dans tout ce bordel (je te rappelle que je vis dans le Nord et donc dans la bruine depuis le début de l'année, ça n'aide en rien).  J'avoue qu'il a fallut réfléchir. Longuement.  - Premier petit bonheur, la stabilisation de mon papa. Enfin. Si tu ne me suis pas sur Instagram, le COVID de mon père n'a pas bien évolué et il a dû être hospitalisé. Lui remonter le taux

Mince, alors!

C'est bizarre quand on n'a jamais eu de problème de poids, on a du mal à aborder le sujet.  Qu'y a-t-il de mal à vouloir se sentir mieux dans son corps même si on ne taille pas un 54? Rapide état de lieu de la tenancière (toujours moi), j'ai 45 ans et je mesure 1,70.  J'ai longtemps (j'allais écrire toujours "LOL") porté du 38 et pesé dans les 60 kilos.  Et puis, j'ai arrêté de fumer.  Et puis, je me suis séparée.  Et puis, je n'étais plus bien dans ma vie professionnelle.  Tu as la combinaison "gagnante" de comment prendre 10 kilos en deux ans. Merveilleux!  Et puis, en septembre dernier, j'étais en vacances avec ma mère et mon beau-père et comme il ne vide jamais la carte mémoire de son appareil photo, j'ai revu des photos de moi prises il y a 3 ans. Le choc.  J'étais 'sur le cul (moelleux donc confortable)  mais j'ai continué la politique de l'autruche en me goinfrant comme jamais.  Une fois à la maison, cou